Sur invitation de la Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin, Faubourg 132 mène une résidence CLEA autour de l’élaboration collective de projets en lien avec le territoire, son patrimoine ainsi que les compétences et expertises de chaque structure partenaire.
De novembre 2019 à avril 2020, nous allons construire différents projets avec différentes structures, l’idée étant d’imaginer des actions valorisant les compétences de ces structures et faisant écho dans au territoire et à son histoire.

La Recherche Action se compose de deux phases:

Session Immersion _ du 20 novembre au 20 décembre 2019
Durant 5 semaines, nous parcourons le territoire et découvrons les acteurs qui le font vivre (structures culturelles, sociales et pédagogiques, associations, etc.) ainsi que le paysage spécifique au bassin minier et à son passé industriel.

Sessions Action _ du 15 janvier au 10 avril 2020
Durant 13 semaines, nous lançons les actions dans chaque structure partenaire.

Au cours de cette session d’immersion, nous avons pu, à travers différentes visites, découvrir le patrimoine en visitant notamment:

  • La cité de la Parisienne, un coron à Drocourt
  • La cité Bruno, une cité-jardin à Dourges
  • La cité Cornuault, sur le même modèle que la cité jardin de Dourges, à Evin- Malmaison
  • La cité Victoire, composée de logement Camus, à Evin-Malmaison
  • Le site du 9-9 Bis
  • Aquaterra, ancienne cokerie Drocourt revalorisée en maison de l’environnement
  • La CMCF, association de Centre de la Mine et du Chemin de Fer à Oignies.

Accompagnés du collectif Etrange Miroir, nous avons également emprunté la Boucle des 3 Cavaliers, une trame verte de 22km, à travers Dourges, Evin-Malmaison, Leforest, Oignies, Auby et Ostricourt. Ce parcours de randonnée issu des anciens « cavaliers miniers », d’anciennes liaisons ferroviaires entre les fosses.

Nous avons également rencontré des structures culturelles ou pédagogiques, potentielles partenaires :

  • Ecole Cachin de Montigny-en-Gohelle
  • La maison de quartier de Montigny-en-Gohelle
  • Ecole Jules Ferry de Noyelles-Godault
  • Ose arts à Carvin
  • L’Escapade à Hénin-Beaumont
  • Ecole Pantigny de Libercourt
  • Collège Jean Macé d’Hénin-Beaumont
  • Collège Gérard Philippe d’Hénin-Beaumont
  • La compagnie Franche Connexion au sein de l’Ecole Buissonnière à Montigny-en-Gohelle
  • Le Réseau Communautaire des Médiathèques.

Mirages

Nouveaux regards sur le paysage du bassin minier

 

Imaginer une fiction collective pour un avenir du bassin minier

Nous proposons de découvrir et de regarder le territoire autrement, non tourné vers le passé. Entre utopie et prospective, posons un nouveau regard sur un paysage traversé quotidiennement et d’imaginer son devenir.

Les traces paysagères du territoire (téléphériques, cavaliers, terrils, cités, etc.) et souvenirs qu’elles contiennent sont un levier de création d’un futur proche ou lointain, fictif ou prospectif. Le bassin minier constitue ainsi la base d’une réflexion autour de l’utopie, de la convivialité, de l’hospitalité, de l’écologie, le paysage sera transformé, détourné et transcendé.

Nous proposons au public de regarder et rêver autrement l’habitat, les loisirs, les manières de cohabiter, de vivre ensemble, de se déplacer ou encore de communiquer et ainsi de construire une fiction collective sur un futur pour le bassin minier.

 

Transmettre et raconter cette histoire commune

Ce recueil d’histoires futures prendra corps à travers des machines à voir et à raconter réalisées par le collectif Faubourg 132. À travers ces dispositifs de monstration Low-Tech¹, nous pourrons découvrir individuellement ou collectivement – sur site ou non – les avenirs imaginés avec le public.

Nommé Mirages, ce projet de résidence convoque la notion d’effet d’optique transformant le présent et ainsi le quotidien. À la manière des matte paintings² ou de la chambre noire les machines du projet Mirages permettront d’apposer de nouveaux calques – utopiques, fictifs, prospectifs – à la réalité.

 

Méthodologie des “ateliers de l’avenir” ³

 

/ Découverte

Présentation du collectif Faubourg 132 et de notre démarche

Sensibilisation et échanges sur le patrimoine paysager et son histoire au sein de la ville des structures (visite sur site et discussion informelle)

 

// Conception

Imagination et écriture d’un devenir, d’un avenir proche ou lointain pour l’élément significatif 

Exercices créatifs de projection

Création de la narration et du scénario avant formalisation

 

/// Formalisation

Conception et réalisation des éléments de narration (graphiques, dessins, sons, etc.) qui seront “mis en scène” dans les machines à voir et raconter 

 

/// Temps fort et restitution

Au sein des structures partenaires, ou lors de temps publics, restitutions 

 


Notions

/ Prospective
/ Narration
/ Fiction
/ Low tech
/ Machines à voir
/ Machines à regarder


¹ Le Low-tech est un concept humaniste prônant l’idée de fabriquer ses propres objets à partir de pièces détachées ou de composants simples.

² Le matte painting est un procédé cinématographique qui consiste à peindre un décor sur une surface plane en y laissant des espaces vides, dans lesquels une ou plusieurs scènes filmées sont incorporées.

³ terme emprunté à Robert Jungk, écrivain et journaliste allemand qui a initié des “ateliers de l’avenir”proposant aux citoyens de débattre du futur de leur société.

Mirages

Nouveaux regards sur le paysage du bassin minier

Résidence de recherche et transmission sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Hénin Carvin

Imaginer une fiction collective pour un avenir du bassin minier

Nous proposons de découvrir et de regarder le territoire autrement, non tourné vers le passé. Entre utopie et prospective, posons un nouveau regard sur un paysage traversé quotidiennement et d’imaginer son devenir.

Les traces paysagères du territoire (téléphériques, cavaliers, terrils, cités, etc.) et souvenirs qu’elles contiennent sont un levier de création d’un futur proche ou lointain, fictif ou prospectif. Le bassin minier constitue ainsi la base d’une réflexion autour de l’utopie, de la convivialité, de l’hospitalité, de l’écologie, le paysage sera transformé, détourné et transcendé.

Nous proposons au public de regarder et rêver autrement l’habitat, les loisirs, les manières de cohabiter, de vivre ensemble, de se déplacer ou encore de communiquer et ainsi de construire une fiction collective sur un futur pour le bassin minier.

Transmettre et raconter cette histoire commune

Ce recueil d’histoires futures prendra corps à travers des machines à voir et à raconter réalisées par le collectif Faubourg 132. À travers ces dispositifs de monstration Low-Tech, nous pourrons découvrir individuellement ou collectivement – sur site ou non – les avenirs imaginés avec le public.

Nommé Mirages, ce projet de résidence convoque la notion d’effet d’optique transformant le présent et ainsi le quotidien. À la manière des matte paintings ou de la chambre noire les machines du projet Mirages permettront d’apposer de nouveaux calques – utopiques, fictifs, prospectifs – à la réalité.

@