Nous initions des projets participatifs en proposant au public de s'approprier son environnement
et menons une recherche autour de la revalorisation.

design-amenagement-mobilier-urbain-lens-inauguration-faubourg132-4
design_amenagement_ecole_fabrication_bois_faubourg132_3

Faubourg 132 est un collectif d’artistes et designers installé dans les Hauts de France depuis 2013.

À travers leurs projets, Léa Barbier, Jason Michel, Justine Pillon et Chloé Petitjean Légerot imaginent des dispositifs qui invitent à la convivialité, au partage et aux échanges de savoir-faire.

L’influence du territoire sur lequel s’implantent leurs actions est primordial, elle constitue la base de leur travail et transparaît sur la forme de leurs créations. C’est également au fil des rencontres qu’ils font et partenariats qu’ils nouent que les projets se nourrissent et se construisent.

Leur mode d’action privilégié est résolument la création collective, en invitant tout un chacun à participer aux procédés de conception et de fabrication.

D’autre part, ils portent une attention particulière au détournement et à la fabrication de leurs propres outils ainsi qu’au réemploi et à la revalorisation, sujets de recherche récurrents dans leur travail.

« La force du collectif repose sur la pluridisciplinarité de ses membres. Nous amenons donc chacun notre univers propre et nos références. Cependant, nous avons en commun notre désir de création participative ancrée dans un contexte territorial local ; d’une réappropriation des espaces et objets, rendu possible par la mise en place de circuits alternatifs de fabrication proches des usagers et accessibles à tous ; d’un détournement des usages et d’un réenchantement du monde. »

« Notre pratique pluri-disciplinaire nous permet d’alimenter une réflexion autour du design social, de la co-construction et du développement durable dans la création. La transmission est souvent au cœur de notre pratique et la création de dispositifs participatifs est notre moyen d’action privilégié. »

 

*Les photos de gauche sont tirées de projets réalisés avec Porte Mine Loos-en-Gohelle et l’école Édmond Rostand Roubaix.

@